Les baptêmes massifs commencent plus tôt à Minj en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

[Photo : Marcos Paseggi, Adventist Review]

Les baptêmes massifs commencent plus tôt à Minj en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Des personnes ont campé pendant des semaines pour assister aux réunions dirigées par Ted N. C. Wilson, président de la Conférence générale.

Nouvelles

Comme le facteur qui ne renonce jamais, ni les longues marches à travers les montagnes ni les pluies persistantes n'ont empêché des centaines de personnes de marcher pendant des jours et même de camper pendant des semaines pour assister à la campagne d'évangélisation PNG pour Christ 2024 à Minj, la province de Jiwaka, en Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG). Des centaines d'autres personnes des villages environnants ont afflué à pied ou ont affrété d'autres moyens de transport pour se rendre au lieu en plein air spécialement aménagé pour les rencontres évangéliques « La Révélation de l'Espoir » du 26 avril au 11 mai 2024.

« Les gens campent ici depuis des semaines, a rapporté l'un des organisateurs le 6 mai. Certains sont ici depuis plus de deux semaines, et dans quelques cas, c'est la cinquième semaine qu'ils campent. »

Ted N. C. Wilson, président de la Conférence générale, a dirigé les messages du soir, avec le soutien de Radio mondiale adventiste (AWR), le département de la Communication de l'Union des missions de PNG, la mission locale et les églises locales.

Les habitants des villages environnants se rendent à l'espace en plein air à Minj pour assister aux cérémonies de baptême et écouter la prédication du président de la Conférence générale, Ted N. C. Wilson.

Les habitants des villages environnants se rendent à l'espace en plein air à Minj pour assister aux cérémonies de baptême et écouter la prédication du président de la Conférence générale, Ted N. C. Wilson.

[Photo: Marcos Paseggi, Adventist Review]

De nombreuses personnes ont marché pendant des jours depuis leurs villages montagneux isolés jusqu'au lieu des réunions, puis ont campé pendant des semaines pour assister à la campagne d'évangélisation.

De nombreuses personnes ont marché pendant des jours depuis leurs villages montagneux isolés jusqu'au lieu des réunions, puis ont campé pendant des semaines pour assister à la campagne d'évangélisation.

[Photo: Marcos Paseggi, Adventist Review]

Les diacres et les anciens d'église mènent certains des nouveaux baptisés hors de l'eau le 6 mai 2024.

Les diacres et les anciens d'église mènent certains des nouveaux baptisés hors de l'eau le 6 mai 2024.

[Photo: Marcos Paseggi, Adventist Review]

Main dans la main, les pasteurs officiants prient après la cérémonie de baptême le 6 mai 2024.

Main dans la main, les pasteurs officiants prient après la cérémonie de baptême le 6 mai 2024.

[Photo: Marcos Paseggi, Adventist Review]

Caroline, âgée de 20 ans, sourit après son baptême à Minj, dans la province de Jiwaka, le 6 mai 2024.

Caroline, âgée de 20 ans, sourit après son baptême à Minj, dans la province de Jiwaka, le 6 mai 2024.

[Photo: Marcos Paseggi, Adventist Review]

Des baptêmes toute la semaine

Lors de la deuxième et dernière semaine de réunions, les dirigeants régionaux de l'église ont réalisé que des mois d'études bibliques avaient désormais abouti à un défi : il serait impossible de baptiser chaque personne prête pour le baptême s'ils attendaient la fin de la semaine. Ainsi, ils ont décidé de commencer à tenir des cérémonies de baptême quotidiennes pour chaque district de l'Église dans la région. Le 6 mai, les 152 premières personnes ont été baptisées par plus d'une douzaine de pasteurs. Lors d'une cérémonie de trois heures le 7 mai, 457 autres personnes ont été baptisées.

Parmi ceux qui ont décidé de consacrer leur vie à Dieu et de sceller leur engagement par le baptême, il y avait des pasteurs et des anciens d'autres dénominations. Plusieurs d'entre eux, vivant dans des villages montagneux difficiles d'accès, n'ont découvert l'Église adventiste qu'après avoir lu leurs Bibles. « Après des années à diriger ma petite congrégation, j'ai commencé à lire ma Bible, et j'ai trouvé et accepté la vérité du Sabbat, » a déclaré Paul Kongiye, du village de Jimi dans les montagnes.

Finalement, Kongiye a découvert l'Église adventiste et les prochaines réunions PNG pour Christ. Lui et d'autres amis ont décidé de descendre de la montagne. Ils ont marché pendant des jours jusqu'à ce qu'ils atteignent Minj, où ils ont installé leur camp environ une semaine avant le début des réunions évangéliques le 26 avril.

« Maintenant, je me sens tellement heureux car je peux voir que je fais partie d'une famille. Et quand je reviendrai, j'aurai un message à partager avec ma famille et les autres villages de l'autre côté de la montagne, » a déclaré Kongiye, qui a été baptisé par le pasteur Ted Wilson.

L'importance de l'eau

Le soir du 6 mai, quelques heures après la première cérémonie de baptême de la semaine et peu après qu'une averse tropicale ait trempé le sol et les tentes, les gens ont commencé à se rassembler devant l'immense scène installée pour la campagne. Les assistants audiovisuels ont découvert les haut-parleurs et les écrans qui avaient été protégés de la pluie. Après les vérifications habituelles du son et de la lumière, le programme a commencé par des louanges et des adorations.

Dans la première partie du programme, Nancy Wilson a partagé quelques informations précieuses sur l'importance de l'eau pour le corps humain. « L'eau est essentielle pour nos corps, à l'intérieur comme à l'extérieur, » a-t-elle rappelé au public.

La présentation spirituelle ce soir-là par Ted N. C. Wilson abordait le sens d'un événement différent impliquant l'eau : le baptême par immersion, tel que l'enseigne la Bible. « Certains aspergent les candidats, d'autres utilisent une cruche. Certains utilisent même des pétales de roses, a déclaré Wilson. Mais selon la Bible, il n'y a qu'une seule méthode de baptême, tout comme nous l'avons pratiqué aujourd'hui. » Dans les minutes suivantes, il a passé en revue certains textes bibliques pour étayer son affirmation.

Puis vint le moment de l'appel. « Si vous devez être baptisé demain ou le jour suivant, veuillez ne pas venir à l'avant, a instruit Wilson alors que les premiers s'approchaient de la scène. Mais si vous n'avez pas encore pris de décision pour Jésus, c'est le moment de le faire. Venez, et je prierai pour vous. »

Des dizaines de personnes ont répondu.

L'article original a été publié sur le site web de Adventist Review.