G. Alexander Bryant, président de la Division nord-américaine, évangéliste et principal orateur d'Impact Columbus, lance un appel aux participants lors d'une réunion tenue en soirée, durant 2022 Impact Columbus-Sharing Hope Revival. [Photo de Pieter Damsteegt/NAD]
United States | Benia Jennings

Au cours de l'été 2022, des églises du centre de l'Ohio faisant partie de la fédération Allegheny Ouest des adventistes du septième jour (AWC), ont mis au défi leurs congrégations de participer à une campagne d'évangélisation publique. Les églises ont invité les membres de leurs communautés locales à participer à une étude biblique à l'échelle de la ville. Les congrégations se sont unies pour préparer une série de cadeaux et d'événements communautaires sur plusieurs sites.

Cette campagne a débouché sur le lancement de la campagne Impact Columbus – Sharing Hope Revival, une campagne d'évangélisation en 15 sessions du 20 août au 10 septembre. L’orateur principal et évangéliste de ces réunions organisées par AWC était G. Alexander Bryant, président de la Division nord-américaine des adventistes du septième jour (NAD).

Jasmine Best, expert comptable de la fédération Allegheny Ouest, et Donald "DW" West, instructeur biblique d'Impact Columbus et pasteur de l'église adventiste du septième jour de Point Pleasant en Virginie occidentale, démontrent, en soirée, le principe de la dîme pendant l'une des réunions, durant la campagne d'évangélisation à Columbus, dans l'Ohio. [Photo de Pieter Damsteegt/NAD]

Jasmine Best, expert comptable de la fédération Allegheny Ouest, et Donald "DW" West, instructeur biblique d'Impact Columbus et pasteur de l'église adventiste du septième jour de Point Pleasant en Virginie occidentale, démontrent, en soirée, le principe de la dîme pendant l'une des réunions, durant la campagne d'évangélisation à Columbus, dans l'Ohio. [Photo de Pieter Damsteegt/NAD]

Les réunions du soir, qui se sont déroulées sous la tente du Grand Pavillon de l'hôtel Crown Plaza Columbus North à Worthington, dans l’Ohio, ont culminé par un baptême collectif dans la piscine extérieure de l'hôtel. Soixante-dix nouveaux membres ont été accueillis dans l'église à la suite des baptêmes et des professions de foi.

Initialement prévus pour 2020, les plans d'Impact Columbus ont été mis en suspens en raison des fermetures associées à la pandémie COVID. « Nous avons accepté avec enthousiasme lorsqu'on nous a donné la possibilité de programmer Impact Columbus en 2022 », a déclaré Joel Johnson, vice-président de l'AWC. « Notre attention portait sur un événement à l'échelle de la ville. Cependant, l’idée la plus importante à réaliser est que l'évangélisation n'est pas un événement mais un mode de vie. »

Johnson a expliqué que l'AWC voulait atteindre la ville de Columbus en cherchant à utiliser des méthodes qui n'excluent pas certaines des personnes mêmes qu'ils voulaient atteindre. « Nous voulions atteindre des personnes qui communiquent non seulement par courrier mais aussi par texto et sur les réseaux sociaux », a-t-il déclaré. « Nous devions trouver des moyens non conventionnels d'entrer en contact avec les gens pour les inscrire à des études bibliques. Nous avons décidé de programmer une série d'événements de sensibilisation autour des besoins ressentis. »

Les églises ont distribué des marchandises et des articles dont les gens avaient besoin, ont donné des vélos et ont, à deux reprises, distribué de la nourriture tout en interagissant avec les gens. « C'est ainsi que nous avons rencontré des gens de la communauté, que nous nous sommes fait de nouveaux amis et que nous avons lancé des invitations à des études bibliques et aux réunions d'Impact Columbus », a ajouté le vice-président Johnson.

Les candidats au baptême sont assis au premier rang lors de Impact Columbus–Sharing Hope Revival. À la fin de la campagne d'évangélisation, 70 personnes ont été baptisées ou ont rejoint l'église par profession de foi. [Photo de Pieter Damsteegt/NAD]

Les candidats au baptême sont assis au premier rang lors de Impact Columbus–Sharing Hope Revival. À la fin de la campagne d'évangélisation, 70 personnes ont été baptisées ou ont rejoint l'église par profession de foi. [Photo de Pieter Damsteegt/NAD]

UN PARFAIT TIMING

Avec sa première campagne d'évangélisation en tant que président de la NAD, Bryant a déclaré que le timing du réveil était plus important après la pandémie qu'il ne l'aurait été en 2020. « Avec la pandémie qui a frappé et tout qui a fermé, j'ai pensé qu'il était plus important, au sortir de cette période, d'aller de l'avant avec une approche d'évangélisation très complète en termes d'implication de plusieurs églises. Nous sommes tous encore en train de nous frayer un chemin à travers cette pandémie, et je pense que les gens ont plus que jamais besoin d'espoir. »

Le président de la NAD a fait remarquer que la planification et l'exécution des réunions n'ont pas été sans difficultés. De nombreuses fédérations et unions se sont engagés et concentrées sur la NAD Multiply pour 2021-2025, limitant ainsi le nombre de ouvriers. « C'est notre année de Multiply, et certaines des fédérations et des unions qui ont décidé d'aller de l'avant avec ce projet ont également mis l'accent sur l'évangélisation publique cette année, laissant les ouvriers bibliques en pénurie. »

Bryant ajoute : « Plusieurs ouvriers bibliques avec lesquels j'avais déjà travaillé ont été gravement touchés par le virus. Certains ont perdu leurs conjoints qui sont décédés, ou alors ils subissent eux-mêmes les effets à long terme du virus. Notre capacité à effectuer des visites à domicile a également été affectée. Nous avons remarqué que les gens étaient réticents à ouvrir leur porte à une personne portant un masque. Nous ne savions pas non plus comment les gens nous recevraient si nous n’en portions pas. »

Des pasteurs de la région de Columbus, dans l'Ohio, ont baptisé des participants le 10 septembre 2022, le dernier sabbat de la campagne d'évangélisation Impact Columbus. [Photo de Pieter Damsteegt/NAD]

Des pasteurs de la région de Columbus, dans l'Ohio, ont baptisé des participants le 10 septembre 2022, le dernier sabbat de la campagne d'évangélisation Impact Columbus. [Photo de Pieter Damsteegt/NAD]

Tout en reconnaissant son inquiétude initiale face aux nombreux défis posés par la pandémie, Bryant a également souligné les nouvelles opportunités dans la capacité de l'église à partager l'évangile après la COVID. « Les possibilités sont énormes. Les confinements ont mis une telle pression sur notre société en termes d'interaction. Il était très difficile de savoir ce que serait l'avenir et comment naviguer dans le présent. Mais cela nous a donné l'occasion d'essayer d'offrir de l'espoir. Nous avons pu donner une vision positive non seulement de cette vie mais aussi de la vie future. »

Bryant espère que les membres considéreront le travail d'évangélisation comme un travail que chaque croyant est appelé à faire. « J'espère que le fait de le faire moi-même contribuera à inspirer les autres à s'engager dans le travail d'évangélisation publique. J'espère qu'ils verront que c'est l'œuvre de tous, et pas seulement celle du pasteur. Dieu nous a tous appelés à ce travail. Nous devons être très intentionnels en sortant pour atteindre les gens et ne pas simplement attendre qu'ils viennent à nous. Bien que nous ayons tous des dons et des talents différents, Dieu a appelé chacun d'entre nous à les utiliser pour lui en proclamant la bonne nouvelle de l'Évangile. »

BIENVENUE DANS LA FAMILLE

Lorsque les nouveaux membres sont accueillis dans la famille de l'église, Bryant a conseillé aux églises de leur donner le soutien et l'espace nécessaires pour grandir dans leur nouveau parcours. « La première chose dont nous devons nous souvenir est qu'ils sont nouveaux ; ce sont des bébés dans l'Église adventiste du septième jour. [Le voyage est nouveau et implique un changement complet de style de vie, que l'on aille à l'église le dimanche ou non. C'est un style de vie totalement différent, et nous devons reconnaître que c'est un pas important qu'ils ont fait. » Il a ajouté : « Ils ne connaissent peut-être pas toute la culture adventiste ou peut-être même toutes les doctrines adventistes comme ceux d'entre nous qui sont dans l'église depuis de nombreuses années. Néanmoins, ils se sont engagés et ont accepté le Christ comme leur Sauveur personnel. Nous devons être là pour les aider à se développer et leur donner de l'espace pour grandir ».

Il a réitéré sa déclaration : « Nous devons ... nous rappeler que si l'adventisme est naturel pour ceux d'entre nous qui sont dans l'église depuis longtemps, il ne l'est pas pour eux. Il leur faudra du temps. Nous devons leur donner le temps et l'espace nécessaires pour grandir en Christ et s'intégrer à la culture de l'Église adventiste. »

Marvin C. Brown III, président de la fédération Allegheny Ouest, prononce le discours de clôture lors du concert de clôture de la campagne d'évangélisation Impact Columbus-Sharing Hope Revival. [Photo de Pieter Damsteegt/NAD]

Marvin C. Brown III, président de la fédération Allegheny Ouest, prononce le discours de clôture lors du concert de clôture de la campagne d'évangélisation Impact Columbus-Sharing Hope Revival. [Photo de Pieter Damsteegt/NAD]

Dans ses remarques finales à l'équipe d'Impact Columbus, Bryant a souligné l'énorme effort fait par les administrateurs, les pasteurs et les membres de l'AWC pour réaliser cette campagne d'évangélisation réussie. Il a félicité l'équipe pour avoir réussi à « tirer son épingle du jeu » malgré les défis permanents de la pandémie et a attribué le succès des réunions au rôle intégral joué par les membres de l'AWC et les instructeurs bibliques locaux.

« La réunion de plusieurs églises pour une campagne d'évangélisation est une occasion très intéressante d'essayer d'atteindre les gens et d'avoir une approche collaborative que nous n'avons pas souvent l'occasion de faire. Les pasteurs ont fortement soutenu cet effort, les administrateurs de la fédération et les directeurs de département se sont tous réunis, et sans eux, nous n'aurions jamais pu le faire. J'apprécie les efforts qu'ils ont déployés, et je crois que le Seigneur va bénir le résultat », a déclaré Bryant.

CONTINUER CE QUI A COMMENCÉ

Lors de ses remarques à la fin du réveil de trois semaines, Marvin C. Brown III, président de l'AWC, a exprimé sa gratitude. « Ce fut l'une des expériences les plus extraordinaires que nous ayons vécues à Columbus depuis des décennies ! ».

Brown a ajouté : « Pour nos nouveaux croyants, nous avons eu l'un des meilleurs leaders adventistes du septième jour du monde qui a prêché pour nous ces trois dernières semaines. Nous avons été extrêmement honorés et bénis de l'avoir ».

G. Alexander Bryant invite les participants à prendre une décision pour le Christ pendant les réunions du soir, lors de la campagne d'évangélisation Impact Columbus qui s'est déroulée pendant 15 jours à Columbus, dans l'Ohio. [Photo de Pieter Damsteegt]

G. Alexander Bryant invite les participants à prendre une décision pour le Christ pendant les réunions du soir, lors de la campagne d'évangélisation Impact Columbus qui s'est déroulée pendant 15 jours à Columbus, dans l'Ohio. [Photo de Pieter Damsteegt]

Après cette série, Brown espère que les églises poursuivront leurs efforts pour atteindre leurs communautés et évangéliser. « À l’avenir, l'aspect le plus important de l'évangélisation commence maintenant par la formation de disciples. Recevoir de « nouveaux bébés » est facile. Notre défi consiste maintenant à créer un environnement irrésistible pour que nos nouveaux croyants soient aimés, nourris, affermis, pris en charge et nourris d'un régime holistique et d'une approche de la Parole de Dieu. »

Il poursuit : « Ces nouveaux bébés en Christ ne seront pas abandonnés. Et il sera vital qu'on leur enseigne comment reproduire ce qu'ils ont trouvé en Christ dans leurs amis et leur famille. Notre élan d'évangélisation, ou mission, sera accompli lorsque nos nouveaux membres seront encadrés et auront mûri. »

arrow-bracket-rightCommentairescontact