Inter-European

Vivant et florissant

L'assemblée de fin d'année de la Division intereuropéenne (EUD) apporte des nouvelles encourageantes et des projets pour la mission en Europe.

United Kingdom | Paulo Macedo

« Les défis que nous vivons dans l'Europe sécularisée sont un avant-goût des mêmes défis dans d'autres régions du monde, à plus ou moins brève échéance. La manière dont nous les affrontons, et dans bien des cas les surmontons, ouvrira des perspectives et des voies pour l'église dans ces régions. Au-delà de la mission ici, c'est une contribution inestimable que, une fois de plus, l'église en Europe cherche à apporter à l'avancement de l'œuvre. »

C'est par ces mots que Mário Brito, président de la Division intereuropéenne des adventistes du septième jour, a clôturé la réunion administrative de fin d'année, qui s'est tenue à Plovdiv, en Bulgarie, du 3 au 8 novembre.

La réunion de cette année – en plus du travail administratif de rapport, de l'approbation des comptes et des budgets, et de la programmation des activités de l'église – a présenté une analyse et une discussion ciblées sur les opportunités croissantes de communication par le biais des médias numériques pour le développement d'un ministère personnel de disciple. Cette discussion a débouché sur un recueil de directives et la formation d'une équipe de travail pour la proposition d'un plan intégré de communication et de médias axé sur la mission, qui sera présenté en 2023.

Certains participants de la Conférence générale (CG) des adventistes du septième jour étaient présents à la réunion, principalement représentés par Arthur Stele, l'un des vice-présidents. Reconnaissant les conditions et circonstances difficiles pour l'évangélisation, Stele a manifesté sa joie pour les efforts missionnaires de l'église en Europe et le « vrai miracle » des baptêmes qui ont eu lieu. Il a également évoqué avec émotion le travail extraordinaire réalisé par ADRA Europe (Agence de développement et de secours adventiste) pour soutenir la population ukrainienne et les réfugiés qui se sont déplacés vers les pays voisins qui les ont accueillis, tant dans l'EUD que dans la TED. Stele a estimé que la mission en Europe est « vivante et florissante ».

Aussi de la CG, Lowell Cooper, Ganoune Diop, et Karnik Doukmetzian se sont rendus sur le territoire de l'EUD pour cette rencontre. Cooper, ancien vice-président de la CG, était chargé des moments de réflexion et de dévotion, axés sur une relation personnelle avec Jésus comme réponse aux questions fondamentales de l'existence et de la relation avec les autres.

Diop, directeur du département de la liberté religieuse et des affaires publiques de la CG, a offert une série de trois présentations sur les messages des trois anges, en les reliant étroitement au message d'espoir que Dieu a chargé l'Église adventiste de délivrer pour aujourd'hui. Doukmetzian, avocat général de la CG, a animé une formation sur les défis auxquels l'Église et ses communautés locales sont confrontées de nos jours en matière de questions juridiques. Doukmetzian a été rejoint par Cooper concernant l'organisation de l'église, étant donné l'arrivée de nouveaux officiers aux unions de cette division.

Les représentants de la Radio mondiale adventiste (AWR) ont présenté le plan du projet de l'année prochaine, « Christ pour l'Europe », qui aura lieu en mai 2023, dans lequel plusieurs églises des unions EUD participeront à un effort commun pour la mission en Europe entre les différents niveaux de l'Église.

Le sabbat s'est déroulé au Centre des congrès de Plovdiv, avec un programme organisé par l'Union bulgare, présidé par Milen Georgiev. Outre l'école du sabbat et les cultes du sabbat matin, l'après-midi a été consacrée à une séance de questions-réponses avec les responsables de la Conférence générale, qui, devant les dirigeants de l'EUD et les membres de l'Église en Bulgarie, ont expliqué le fonctionnement de la Conférence générale et présenté des idées et des plans pour le développement de la mission mondiale.

Cette réunion de fin d'année, la première à se dérouler en personne depuis 2019, a été une occasion bénie de retrouvailles entre les dirigeants de la Division, les officiers et les membres laïcs des unions. Dans cette ville du centre de la Bulgarie, considérée comme le plus ancien centre urbain d'Europe et un point de rencontre entre les cultures et les civilisations, les grands défis de la mission en Europe ont été rappelés, mais surtout, de nouvelles voies pour les surmonter ont été tracées, toujours avec l'espoir en perspective et la mission au service des autres comme responsabilité.

L'article original a été publié sur le site de la Division intereuropéenne.

arrow-bracket-rightCommentairescontact