La pasteure Moe Stiles (deuxième à partir de la gauche) faisait partie d'un groupe de femmes leaders chrétiennes qui ont rencontré la ministre australienne des Affaires étrangères, la sénatrice Penny Wong (troisième à partir de la droite). Crédit - Adventist Record

Deux pasteures adventistes faisaient partie de la délégation féminine de Micah Australie qui a rencontré les dirigeants politiques australiens à Canberra le 7 septembre pour souligner les besoins des personnes les plus vulnérables du monde. La pasteure Sylvia Mendez, agent de liaison des ministères de la femme pour la fédération de l'Union australienne et pasteure d'une église à Melbourne, et la pasteure Moe Stiles, aumônière et pasteure à Melbourne, ont participé à des réunions au Parlement pour représenter l'Église adventiste et l'Agence de développement et de secours adventiste (ADRA), l'une des dix-huit organisations chrétiennes qui composent la coalition Micah Australie.

« C'était un privilège de pouvoir porter la voix de ceux qui ne pouvaient pas parler pour eux-mêmes au parlement », déclare la pasteure Mendez. « Chacun d'entre nous peut apporter sa pierre à l'édifice du changement. »

Les 36 dirigeantes chrétiennes se sont entretenues avec 45 députés et sénateurs pour soutenir la campagne actuelle de Micah Australia soulignant les besoins urgents d'environ 50 millions de personnes dans le monde qui « sont au bord de la famine en raison de la convergence des conflits, de la COVID et du changement climatique ». Ils ont demandé au gouvernement australien de fournir une aide d'urgence supplémentaire de 150 millions de dollars australiens dans le budget du mois prochain pour aider les nations les plus touchées, notamment la Somalie, le Sud-Soudan, l'Éthiopie, la Syrie, le Yémen et l'Afghanistan.

Les pasteures Sylvia Mendez et Moe Stiles au Parlement de Canberra dans le cadre du réseau des femmes dirigeantes de Micah Australie. Crédit - Adventist Record

Les pasteures Sylvia Mendez et Moe Stiles au Parlement de Canberra dans le cadre du réseau des femmes dirigeantes de Micah Australie. Crédit - Adventist Record

« En tant que dirigeantes, nous avons également souligné le fait que ce sont souvent les femmes et les enfants qui sont le visage de la souffrance et de la pauvreté, et que ce sont ceux qui sont déjà vulnérables qui sont le plus durement touchés », ajoute la pasteure Mendez.

Les deux pasteures ont exprimé leur satisfaction d'avoir eu l'occasion de s'exprimer sur une question importante et d'interagir avec des politiciens et d'autres dirigeants chrétiens.

« Il y a un pouvoir dans la voix collective », déclare la pasteure Stiles. « C'était merveilleux de voir l'église – peu importe la dénomination que nous représentons – se montrer et piétiner les halls du parlement, plaidant et amplifiant les voix de ceux qui sont dans des situations vulnérables. »

« C'était une grande opportunité de représenter notre Église et de partager l'espace avec un groupe incroyable de dirigeantes », rapporte la pasteure Mendez. « Les conversations ont été encourageantes et édifiantes. »

La pasteure Stiles admet également que ses rencontres avec les parlementaires ont contribué à humaniser sa perception des politiciens, notamment en étant invitée à prier pour un ministre au placé du gouvernement. « Il y a une vraie personne derrière le titre, le rôle et l'affiliation au parti », dit-elle.

Pour en savoir plus sur la campagne « Help Fight Famine » [Soutien pour combattre la faim] de Micah Australie, ainsi que pour agir et ajouter votre voix, visitez www.fightfamine.com.au.

arrow-bracket-rightCommentairescontact