L'Église adventiste demande aux délégués du congrès de protéger les orphelins et les enfants vulnérables

Southern Asia-Pacific Division

L'Église adventiste demande aux délégués du congrès de protéger les orphelins et les enfants vulnérables

Des statistiques alarmantes révèlent que plus de 132 millions d'enfants sont considérés comme orphelins dans le monde, ce qui met en évidence une crise humanitaire profonde qui exige une attention et une action immédiates.

Humanitaire

Animés par la compassion et l'engagement, les délégués se sont réunis pour le premier congrès mondial des ministères des orphelins et des enfants vulnérables (OVC) qui se tiendra du 21 au 26 février 2024. Le thème de l'événement est « Apprendre, chercher, défendre et faire des disciples », l'objectif étant de lancer un appel résolu à l'action.

Plus de 80 délégués représentant des organisations et des institutions impliquées dans les ministères des OVC se sont joints au rassemblement. Au milieu de discussions ferventes sur les questions sociales, politiques et morales urgentes dans le monde, les participants se sont fait l'écho d'un impératif singulier : protéger les plus vulnérables de la société, à savoir les orphelins et les enfants fragilisés. Dans une démonstration d'engagement soutenu, l'assemblée internationale s'est unie dans un plaidoyer résonnant d'empathie et de sensibilisation, incarnant les valeurs fondamentales de la communauté adventiste du septième jour.

Linda Koh, l'estimée directrice du ministère de l'enfance de la Conférence générale, aujourd'hui à la retraite, a ouvert le congrès par un discours poignant. Ses paroles émouvantes ont servi de rappel profond, exhortant les participants à invoquer la présence de l'Esprit Saint pour éclairer une perspective plus large de la mission à venir. Mettant l'accent sur l'impératif d'inclusion, le message du Dr Koh a trouvé un écho profond, exhortant à une action collective pour élever les personnes vulnérables et négligées au sein de la société.

« La mission transcende les frontières. Comme le dit Actes 26:18, Dieu nous invite à ouvrir les yeux 'pour qu'ils passent des ténèbres à la lumière' », a déclaré avec éloquence le Dr Koh, qui a insisté sur l'impératif mondial, exhortant les délégués à considérer ce ministère sous l'angle de la promotion d'un environnement d'acceptation et d'appartenance.

Congrès mondial des ministères des orphelins et des enfants vulnérables
Congrès mondial des ministères des orphelins et des enfants vulnérables

Malheureusement, dans le monde entier, des millions d'enfants se retrouvent orphelins pour une multitude de raisons, dont les ravages de la guerre, de la famine, des déplacements de population, de la maladie et de la pauvreté. Il est déprimant d'apprendre, d'après les statistiques, que sur les 132 millions d'enfants considérés comme orphelins, 13 millions ont perdu leurs deux parents.

L'impact profond de ces statistiques stupéfiantes a motivé l'organisation d'un congrès historique, réunissant des responsables d'église, des pionniers du ministère et des défenseurs de l'humanitaire pour une rencontre cruciale visant à délibérer, discuter et sensibiliser au rôle crucial de chaque membre de l'Église adventiste dans le monde. Au cœur de chaque possibilité de ministère se trouve un objectif fondamental : la restauration de la dignité et de la valeur personnelle de ceux qu'ils servent.

L'élément central de cette mission est la reconnaissance et la culture des talents cachés, en les orientant vers un service désintéressé pour le bien-être des autres. Les ministères adventistes des possibilités (APM) s'efforcent d'étendre la compréhension, l'espoir et la foi en l'individu tout en ouvrant les portes d'un engagement significatif, en suivant l'exemple de compassion de Jésus. En fin de compte, l'essence de tous les ministères des possibilités réside dans leur engagement à redonner un but et une signification aux vies qu'ils touchent.

Nous ne sommes pas seulement chargés d'identifier les personnes vulnérables ; nous sommes également appelés à les « envoyer », souligne le pasteur Larry Evans, assistant retraité du président de l'APM. « Notre objectif est de leur donner les moyens d'agir afin qu'ils puissent à leur tour élever les autres. »

En tant qu'initiative de l'Église adventiste mondiale, l'APM est l'un de ses quatre grands projets. L'APM incarne une approche intégrative et collaborative, cherchant à impliquer toutes les facettes de l'Église dans sa mission. Ce ministère inclusif implique activement les pasteurs, les laïcs et les individus de tous âges et de toutes origines, reconnaissant que l'effort collectif permet d'atteindre une communauté plus large et d'exercer un ministère efficace.

Au cours de la semaine, le congrès s'apprête à se pencher sur des sujets cruciaux concernant la protection et le soutien des orphelins et des enfants vulnérables. Grâce aux contributions des ministères OVC de toutes les régions en difficulté, la réunion ne se limitera pas à des présentations, des discussions de groupe, des séances de prière et des témoignages sincères.

« Ce congrès propose un large éventail d'activités, encourageant les délégués à s'engager activement dans les discussions et à reconnaître la signification profonde du travail des OVC, a fait remarquer le pasteur Doug Venn, assistant du président pour les ministères des possibilités adventistes. Notre but ultime est que chaque participant reparte avec une perspective transformée sur ce ministère, incarnant la compassion de Dieu et insufflant un véritable sens de la spiritualité à chaque enfant que nous rencontrons. »

La réunion a attiré d'éminents orateurs du réseau mondial des églises qui ont affirmé leur solidarité et leur soutien à la mission du congrès.

Conscient des défis inhérents à ce domaine, le congrès mondial des ministères en faveur des orphelins et des enfants vulnérables présente des aspirations ambitieuses. Les organisateurs prient avec ferveur pour qu'il suscite une prise de conscience générale, étendant ainsi la portée des initiatives en faveur des orphelins et des enfants vulnérables à tous les membres de cette communauté marginalisée.

La version originale de cet article a été publiée sur le site de la Division du sud de l'Asie et du Pacifique.