Formation de la police anti-secte au défi par les Adventistes en Pologne

Chef de la police de la Pologne, le général Jan Michna, a assuré les dirigeants de l'Eglise adventiste du septième jour de son engagement envers les principes constitutionnels de la liberté religieuse

Warsaw, Poland | Andrzej Sicinski/ANN Staff

Chef de la police de la Pologne, le général Jan Michna, a assuré les dirigeants de l'Eglise adventiste du septième jour de son engagement envers les principes constitutionnels de la liberté religieuse et le respect de toutes les minorités religieuses. «Les membres de ces communautés ne doivent pas craindre la police, si la loi est respectée", a déclaré Michna.

Lors d'une réunion au siège de la police à Varsovie le 13 Octobre, les dirigeants adventistes ont exprimé leur préoccupation quant à la formation des policiers, qui est basé sur du matériel de formation et d'information sur les minorités qui déforme souvent la réalité. Dans son programme de formation de police, la police avait été en utilisant des matériaux sur les nouveaux mouvements religieux et sectes fournis par les centres d'information catholique. Dirigeants Église adventiste cité des cas de policiers formateurs en utilisant ce que les minorités religieuses considèrent la langue péjoratif pour désigner les églises reconnues et les groupes minoritaires en général respecté religieux.

Général Michna, qui a récemment été nommé chef de la police de la Pologne, a déclaré que "toute église qui enseigne les principes de l'ordre, la paix et le respect de la loi est considérée, du point de la police de vue, comme une organisation valorisés et respectés." Pendant la visite, les dirigeants Église adventiste se félicite du succès récent de la police dans la lutte contre le crime organisé dans le pays.

arrow-bracket-rightCommentairescontact