Église adventiste du bâtiment au bulldozer au Nigeria

Le bâtiment de l'église presque neuf, a terminé à la fin de 1999, a été complètement démoli.

Abuja, Nigeria | Bettina Krause

Un bâtiment adventiste du septième jour Église, à Abuja, capitale fédérale du Nigeria, a été ordonné au bulldozer par les fonctionnaires du gouvernement local le 12 Octobre, explique Joseph Ola, président de l'Église adventiste au Nigeria.

Le bâtiment de l'église presque neuf, a terminé à la fin de 1999, a été complètement démoli. "Le bâtiment et tout à l'intérieur-les bancs-tout, a été détruit», explique Ola. «Les gens ont adoré la nuit précédente, mais le lendemain il avait disparu."

Dirigeants de l'Eglise ont dit que le bâtiment a été détruit parce que les autorités du comté "ne voulait pas les églises dans ce domaine [appelé Gariki]."

«Beaucoup d'autres confessions ont construit des églises dans les Gariki, et l'autorité du gouvernement ont dit qu'ils vont conduire chacun d'eux loin de cette section de la ville planifiée», dit-il.

«Dernière sabbat, certains membres adorés sous un arbre, certains adoraient en petits groupes dans les maisons des gens», affirme Ola. Il ajoute que les membres de réunion dans des résidences privées doivent veiller à ce que leur chant ne viole pas les soi-disant «sans bruit» des règlements de zonage qui restreignent les activités dans les quartiers résidentiels.

Yakubu Musa, président de l'Église adventiste dans la région d'Abuja, a déclaré plus tôt cette semaine, «C'est notre propre temps des ennuis aujourd'hui au Nigeria, parce que les gens sont persécutés."

"Les membres de l'église sont très démoralisés», affirme Ola.

Ola explique que bien que l'Eglise adventiste à Abuja possède des terres dans une autre partie de la ville, où les autorités locales ont indiqué qu'elles permettront une église chrétienne, ils n'ont pas d'argent pour construire une nouvelle église. "Tout ce que nous avons eu cette année dans notre budget est ce que nous avons utilisé pour acheter le terrain», explique Ola.

Nigeria, un pays de l'Afrique occidentale en bordure du Golfe de Guinée entre le Bénin et le Cameroun, a été déchiré par des tensions continues entre la majorité musulmane et les chrétiens. Certains Etats du Nigeria a adopté la charia (loi islamique), cette année, un mouvement autorisé en vertu du Nigeria Constitution de 1999. Une extension de la charia dans l'Etat septentrional de Kaduna provoqua des émeutes religieuses en Février de cette année, laissant 2000 morts et un malaise persistant entre les différents groupes religieux dans le pays.

L'Église adventiste compte environ 150.000 membres au Nigeria, en adorant dans plus de 1000 congrégations.

arrow-bracket-rightCommentairescontact