Adventistes Répondre à la crise à Honiara, îles Salomon; personnel évacué

Douze de personnel expatrié de l'Église adventiste du septième jour, basée à Honiara dans les Îles Salomon, ont été évacués jeudi après-midi 8 Juin

Honiara, Solomon Islands | Ray Coombe / ANN

Douze employés Eglise Adventiste du Septième Jour expatriés basée à Honiara dans les Îles Salomon ont été évacués jeudi après-midi 8 Juin sur le navire de la marine australienne HMAS Tobruk. Le groupe était composé de sept femmes, quatre enfants et un homme, tous à partir du composé de l'église de la Mission de l'Union du Pacifique occidental (WPUM) et Betikama École secondaire situé à sept kilomètres à l'est de la ville, à proximité de l'aéroport où a éclaté gunfighting dernière mercredi midi.

Les maris et les autres expatriés hommes ont décidé de rester, même si le président de la division de l'Église adventiste du Pacifique Sud, le pasteur Laurie Evans, les a exhorté à quitter dès que possible.

Pendant ce temps, le pasteur Laurent Tanabose, Secrétaire pour les WPUM, a été invité par la Haute Commission australienne et le Premier Ministre des Îles Salomon, M. Barthélémy Ulufa'alu, d'agir comme un médiateur entre les deux factions belligérantes. Pastor Tanabose traversé les lignes de front des groupes de milices rivales jeudi après-midi et obtenu un accord du Mouvement pour la liberté Isatabu (IFM) à un cessez-le feu et parlé avec des représentants de la Malaita Eagle Force (MEF) le jeudi soir. Il est estimé qu'un accord a été conclu ce qui fera en sorte que la visite du ministre australien des Affaires étrangères, Alexander Downer, et d'autres dirigeants du Commonwealth iront de l'avant ce week-end.

Tout au long de la crise, déclenchée par la saisie des armées du Premier Ministre et des installations clés autour Honiara par le MEF, WPUM président, le pasteur Neil Watts, a été en contact avec le siège social église à Sydney et a parlé aux médias à plusieurs reprises.

Watts a déclaré au Sydney Morning Herald, mercredi, que pendant que l'église n'a pas approuvé le «forçage d'un gouvernement democraticallyelected du bureau,« le gouvernement des îles Salomon ont été "tardive et inefficace» à résoudre la tension entre les gens de Guadalcanal et de les immigrants de Malaita.

La semaine dernière, l'église a publié une déclaration aux médias dans les îles Salomon, qui a appelé à une cessation des conflits et de respect pour le gouvernement, et il a affirmé sa neutralité dans la crise.

La déclaration publique concernant les tensions ethniques se lit ainsi:

«En tant qu'organisation, l'Eglise Adventiste du Septième Jour tient à préciser clairement qu'il reste neutre dans les tensions actuelles et souhaite voir la paix restaurée.

"Nous appelons toutes les parties à cesser les combats, le respect des processus démocratiques et de permettre au processus de paix d'avancer.

«Nous croyons que l'usage de la force pour étendre ses opinions est inacceptable. Quand Salomon personnes Île retourner leurs armes les uns des autres en vue de l'anéantissement au lieu de recourir à la résolution de discussion et de conflit, il est une honte nationale.

"Nous nous opposons fermement à l'utilisation de la force armée à des fins politiques ou toute autre et nous condamnons les combats actuels se déroulent à proximité de Honiara.

"Nous appelons donc Îles Salomon à déposer leurs armes et viennent à la discussion et les stratégies de résolution de conflits immédiatement. Les tensions ethniques sont perturbateurs pour la société quand ils se produisent et conduisent à la méfiance et la destruction de la vérité et l'intégrité ainsi que pour assassinat insensé et la mutilation de jeunes hommes d'une nation.

"Nous appelons tous les gens des Îles Salomon à être unis dans l'esprit du Christ qui nous dit d'aimer même nos ennemis et priez pour ceux qui font le mal pour nous. Dans un monde de plus en plus divisé, une église unifiée présentera un esprit d'amour, de tolérance, de compréhension et de pardon, qui est la seule réponse durable pour une société déchirée par la tension et l'intérêt personnel.

«L'Église adventiste exhorte tous ses membres de ne pas être impliqué dans chaque côté du conflit. Nous leur rappelons que suivant les enseignements et l'exemple du Christ signifie que nous ne prenons pas les armes et s'impliquer dans les conflits armés. Nous appelons toutes les églises adventistes locales à envisager d'appliquer des mesures disciplinaires église si des membres de s'impliquer dans de telles activités.

"Nous prions pour que tous ceux impliqués dans les négociations soit donné la sagesse et des conseils particuliers à trouver des solutions équitables et acceptables pour les problèmes actuels et à rétablir rapidement la paix à notre nation.

"En raison de la crise, l'emploi de ressortissants de la capitale Honiara a été perturbé, et les revenus et de subsistance sont menacés. Les écoles ont toutes été fermées et la participation aux services religieux est en baisse. En conséquence, le revenu des dîmes et les offrandes sont touchés et les activités courantes de l'église sera perturbé.

«Nous demandons à nos membres tout au long de la Division et le monde entier à respecter la sécurité de nos membres d'église dans les îles Salomon et prions pour que la résolution pacifique sera trouvée rapidement."

Membres Adventiste du Septième Jour dans les Missions trois îles Salomon totaux 29 477, avec 165 églises, un système d'éducation de 74 grandes écoles et un hôpital.

arrow-bracket-rightCommentairescontact